Championnat de LR3 : Château de Joux A 0 / Mouchard-Arc. A 1 (Mi-temps 0 à 1). But : Léo Filippi (1')

SUPERBE "PERF"... DE PAQUES POUR LES SENIORS A

Mouchard-Arc. débutait parfaitement la partie -c'est la cas de le dire- en ouvrant le score dès la 1ère minute de jeu. Château de Joux perdait en effet le ballon sur l'engagement et l'attaque muscadienne côté gauche trouvait Mouss Boukraa au centre pour une remise sans contrôle à Léo Filippi dans les 18 m. L'Erasmusien "madrilaine" s'en allait défier le gardien doubiste pour marquer avec opportunisme et réussite... Les locaux réagissaient aussitôt mais les tentatives de Yann Laresche et Maxence Chabod passaient largement hors cadre (7', 8'). A la 15' un coup franc tiré plein axe et dévié par Antoine Chabod dans la surface imposait à Jean-Philippe Mussillon un 1er arrêt réflexe. Le FCMA faisait malgré tout bonne impression en rivalisant avec des adversaires surpris. Témoin ce coup franc excentré très bien tiré par Sylvain Goni qui obligeait Nathan Lacheux à une intervention difficile (26'). Château de Joux se montrait pourtant de plus en plus présent au fil des minutes pour une fin de mi-temps périlleuse pour les jurassiens. A la 30' le Muss repoussait des deux poings un missile des 18 m d' Antoine Chabod puis enrayait un essai de plus de 25 m de Lenny Pomorski (32'). Les situations chaudes se multipliaient dans les 30 m mais la défense "verte" se montrait bien présente dans la difficulté. Les locaux criaient au pénalty sur un centre coupé de façon bien litigieuse (main incontestable même si collée au corps...) par Mouss Boukraa (43)'. L'arbitre lui ne bronchait pas pour un score inchangé à la pause (0 à1).

A la reprise le "bloc" défensif muscadien fermait mieux les espaces avec l'obligation pour l'adversaire de jouer souvent long sur ses attaquants... Un jeu plus facile à lire ! Château de Joux insistait par les côtés dans un premier temps. A la 58' Le Muss sorti, était devancé par Antoine Chabod de la tête à la réception d'un long centre mais Thibault Lecointre revenu sauvait le but sur la ligne. Le vétéran jurassien restait pourtant bien dans son match en manœuvrant efficacement ses coéquipiers et en repoussant ses... limites. Comme sur ce duel gagné avec l'attaquant en pleine surface (66')... mais qui obligeait encore Thibault Lecointre à jouer les pompiers de service (dégagement dans la continuité sous la pression d'un autre adversaire). Les Clusiens venaient d'effectuer trente grosses minutes sans résultat concret. La faute à une équipe exemplaire de solidarité et un gardien dans un jour "plus qu'avec ! ". La cerise sur le gâteau arrivait à la 71' avec l'arrêt du match pour Jean-Philippe Mussillon. En effet sur une ouverture croisée, Nicolas Cole Colisson se retrouvait seul au second poteau pour une reprise "sorti " du pied alors que tout le monde voyait la balle au fond. A partir de là, il ne pouvait plus rien arriver à une équipe qui jetait ses dernières forces dans la bataille pour préserver une trop précieuse victoire. Un contre de 2 à 0 aurait pu être mieux négocié entre Paul Jeunet et Léo Filippi (85') mais il ne remettait pas en question le verdict final. Mouchard-Arc. pouvait exulter et partager un grand moment de bonheur collectif obtenu dans l'adversité. Un comportement exemplaire de toute l'équipe fait de solidarité et d'abnégation. Chapeau les gars ! Les Verts enchaînent 2 victoires consécutives sans encaisser de but, donc 8 points et une solidité intéressante pour la suite. Les Muscadiens s'éloignent de la zone rouge avec 7 points d'avance sur Damparis, premier relégable et reviennent à hauteur de Champagnole à la 7e place. JL