Dans un stade où les supporters muscadiens avaient peuplé "les gradins", laissant le "cop" local derrière les buts, tout avait bien commencé dans ce match pour l'histoire. Le club local était en fête, et avait décidé de faire partager ce moment avec ses jeunes de l'école de foot pour la présentation des équipes.
aromas1.jpgaromas2.jpgaromas3.jpgaromas4.jpg
Le FCMA manifestait dès le coup d'envoi une présence digne d'une équipe de 1ère division. Cette domination initiale était illustrée par une frappe largement à côté de Mathieu Busi pourtant en bonne position aux 18 m suite à un renvoi dans l'axe de la charnière adverse (2'), un tir des 20 m de Maxime Gaillard sur le gardien (5') et une reprise de la tête au-dessus de Léo Filippi à la réception d'un coup franc de Mathieu Busi (8'). Aromas subissait mais montrait aussi sa solidité défensive. Mieux même en contre les "sudistes" se créaient une occasion consécutive à un centre au 2e poteau repris de peu à côté même si Bruno Ribouillard semblait bien placé (14'). Mouchard-Arc. reprenait aussitôt la direction des opérations mais un gros coup de "théâtre arbitral" allait changer la donne à la 24'. Sur un long centre des locaux, Bruno Ribouillard intervenait des deux poings dans les airs et se faisait "balancer" par deux joueurs lancés sans retenue dans ce duel en altitude. Tout le monde voyait cette faute aussi spectaculaire qu'incontestable... sauf l'arbitre du jour !?! Résultat, le joueur muscadien restait au sol blessé à l'épaule alors qu'un adversaire reprenait de volée le ballon repoussé aux 30 m pour trouver le but vide dans une ambiance de feu forcément. Les contestations d'usage ne changeaient rien, le but était validé alors que le portier muscadien reprenait difficilement son poste avec à la clé beaucoup d'inquiétude sur le banc. Quelle incroyable décision et quel coup de pouce pour une formation d' Aromas à partir de là survoltée. Les attaques du FCMA devenaient au fil des minutes moins précises, moins tranchantes avec même une frayeur de plus sur une ouverture de but pour un joueur nettement hors jeu (42').
On se disait malgré tout que la seconde période allait permettre aux "jaunes " de faire la différence mais c'était sans compter avec la fatigue (match de samedi à Aiglepierre avec moins de 4O h de récupération), un terrain très lourd et qui plus est une équipe d'en face survoltée à l'idée de réaliser l'exploit. Le match devenait alors un combat singulier entre Mouchard-Arc. offensif à souhait et Aromas campé dans ses 35 m pour préserver son maigre avantage. A la 57' Alexandre Ruffinoni sur coup franc trouvait Mathieu Busi au 2e poteau pour une tête dans le petit filet. Le libéro adverse se faisait lui expulser pour un second carton jaune (65'). La suite devenait une longue litanie d'actions diversifiées pour le FCMA sans résultat comptable alors que les avertissements commençaient enfin à sortir de la poche d'un arbitre, il faut bien le reconnaître, vraiment peu inspiré pour l'occasion... A force d'essayer pour rien, les Muscadiens se faisaient même peur sur une passe de la tête en retrait de Fabien Chapoutot qui mettait Bruno Ribouillard en difficulté heureusement sans conséquence (69'). Les locaux se montraient solidaires à souhait mais manifestaient aussi une agressivité très "limite" avec de grosses fautes d'anti-jeu. Une attitude collective propre à casser le rythme et à faire défiler inexorablement les minutes... Le temps passait donc avec la crainte d'une grosse désillusion pour Mouchard-Arc. Pourtant la délivrance, à savoir l'égalisation, intervenait à la 82' avec là encore une contestable décision du référé. A la réception d'un corner au 2e poteau Mathieu Busi se retrouvait à la conquête du ballon avec un adversaire pour obtenir un... pénalty plutôt surprenant malgré l'ambiguïté de l'action. Toujours est-il qu'après de longues minutes d'attente (joueur blessé) Alexandre Ruffinoni ne tremblait pas pour arracher une suite à cette rencontre relancée. Simon Javel sur un centre vicieux était tout près d'inscrire le second but visiteur mais le gardien s'offrait un beau sauvetage alors que sur le corner qui suivait un défenseur n'était pas loin de marquer contre son camp (85'). Score final 1 à 1 avec prolongation obligatoire.
aromas5.jpgMouchard-Arc. reprenait sa nette domination d'ensemble pour cette fois ci trouver rapidement l'ouverture. Une belle frappe en force de Mathieu Busi des 25 m en biais obligeait le gardien à effectuer une parade impeccable. Sur le corner Kadafi Madi Baza ratait sa reprise de volée... qui se transformait en centre dans le paquet. Le jeune Florian Colmagne profitait de l'aubaine et derrière son contrôle il trouvait le "soupirail" pour le 2 à 1 (96'). Aromas venait enfin de lâcher prise mais un coup franc bien tiré sous la transversale permettait à Bruno Ribouillard de s'illustrer et de rappeler ses coéquipiers à la vigilance (98'). A la 103' un superbe coup franc de Mathieu Busi trouvait encore le portier adverse sur la trajectoire... en lucarne alors que Kadafi Madi Baza bien décalé par Maxime Gaillard manquait le 3e but d'un rien (frappe sur le gardien) à cause d'une glissade initiale (104'). Un échec pour souffrir encore cette attaque à droite d' Aromas pour un tir trop croisé (105'). La 2e période supplémentaire s'avérait moins trépidante. le FCMA ne parvenait pas à se mettre à l'abri sur des contres à plusieurs où le manque d'altruisme était pénalisant ! Fort heureusement les derniers longs ballons de l'adversaire étaient bien négociés pour une victoire ô combien difficile mais ô combien méritée. Oui, des fois au football il y a une justice ! Un grand moment de bonheur pour le groupe et les nombreux supporters qui ont fait les 100 km pour encourager leur équipe.
aromas7.jpgaromas8.jpgaromas9.jpgaromas11.jpgaromas10.jpg
JL

journal1.jpg
journal2.jpg