Aucun retardataire pour les photos souvenir de cette journée offerte par le Rotary Club pour les privilégiés U15 et U17 du Triangle d’Or.



Arrivées au centre de formation, nous avons été pris en charge par un responsable afin de nous parler du cursus d’une personne entrant au centre de formation.


De 9 à 11 ans, ils intègrent la classe foot et sont recrutés à 20 km autour de Sochaux. Ensuite avant 17 ans (préformation) ils sont recrutés sur test et supervision sur la France entière. Enfin pour intégrer le centre de formation, le champs s’élargit en Europe et en Afrique. Le plus dur n’est pas d’entrer mais d’en sortir pro. La plupart des joueurs sont évincés car ils n’ont pas le moral à la hauteur des attentes. Ce qui est moins le cas pour les personnes venant des pays africains. La scolarité est assurée sur place par 27 professeurs, soit environ 1 prof par joueur : tout pour réussir ! Pour info, le centre a 87% de réussite au Bac S.


Après ça, nous avons visité les magnifiques installations qui n’attendent que le talent des joueurs.

Vers 18H nous nous sommes rendus au Stade Bonal pour assister au match FCSM-Brest…




La suite vous la connaissez ! Non ? Et bien, tant pis pour les retardataires, Brest ouvre le score au bout de 2 minutes de jeu sur coup franc. Ils maîtrisent le jeu et Sochaux a du mal a trouvé la solution. Coup du sort, Richert sort suite à un choc violant avec les crampons de l’attaquant Brestois et cède sa place jeune Papa Camara (19’). Les rares occasions de Sochaux sont des centres interceptés par le gardien ou des frappes de loin non cadrées. A la reprise le FCSM essaie de mettre plus de rythme et trouve la faille sur un corner mais injustement refusé pour une faute inexistante. Brest reprend l’ascendant sur le match. Changement gagnant pour le coach Sochalien avec l’entrée de Roudet, joueur offensif, à la place de Nogueira à vocation défensive (65’). Puis à la 75’ entrée de Privat en attaque à la place du jeune Camara qui s’est bien démené sur son côté droit.


Un match fou commence avec des occasions et un public chaud. Maïga puis Privat marquent de la tête en l’espace de 5 minutes. Sochaux tient sa victoire qui lui laisse toutes ses chances pour le maintien.