L'équipe Réserve du FCMA était en déplacement à Cernans. Restés sur un derby perdu face aux Salinois, les locaux, visiblement sur une fin de saison rendue difficile par de nombreux blessés, affichent des lacunes dès le coup d’envoi de la rencontre. Les Verts prennent le jeu à leur compte et mènent les débats. Malgré un terrain épique, les verts montrent un jeu organisé et se trouvent dans les pieds. L’ouverture du score ne se fait pas trop attendre ; c'est Florian Champenois qui trouve chemin des filets (15’). Les duels sont musclés, les occasions sont de plus en plus nombreuses et le jeu reste dans le camp de Cernans. La seconde réalisation conclut une belle série d’actions, elle est signée Kevin Ginollin (35’). La fin de la première période et moins soutenue mais reste à l’avantage de Mouchard. La seconde mi-temps n’offre pas la même qualité de jeu, qui sera plus à l’image de celui proposé par les locaux. Bien que décousue, cette période permet aux joueurs de Mouchard-Arc de doubler le score au tableau d’affichage grâce à deux jolies réalisations : Stéphane Renardet s’offre un second but en deux matchs et Florian champenois double sa mise du jour. Cette nouvelle victoire permet de flirter avec le podium, elle nourrit les regrets de certains quant aux points perdus en début de saison mais attise les ambitions des autres en vue de la prochaine.

C’est avec un banc conséquent (Florian, Quentin Costa et Yann) que les U17 du FCMA entament la partie contre Bresse Jura, placée à seulement 4 points derrière. Les Verts prennent ce match très au sérieux. Dès le coup d’envoi, ils se créent une première occasion avec un joli service de Victor sur Quentin Prudent qui manque son contrôle. La domination territoriale ne baisse pas, et à la 5e minute, Victor perd son face à face en tirant sur le poteau. Sur l’action suivante, les locaux sortent de leur retranchement et obtienne un corner anodin. Celui-ci est mal dégagé par la défense, et d’une frappe imparable, l’attaquant de Bresse Jura ouvre le score (6’, 1-0). Ces derniers prennent confiance et poussent. Quelques minutes plus tard, sur un second corner, ils manquent d'aggraver le score sur le même scénario. Nos joueurs manquent d’agressivité et la transition entre les milieux et les attaquants ne se fait pas mais reprennent néanmoins la main mise sur le jeu. Sur un coup franc, Ramounza profite d’un cafouillage pour égaliser (16’ .1-1) ; la machine verte est lancée. Le jeu n’est toujours pas fluide mais on sent que la domination des verts est flagrante ! L’entrée de Quentin Costa dynamise l'équipe : il est omniprésent et efficace. A la 27’, Victor déborde et centre sur le nouvel entrant qui marque sur son premier ballon offensif (27’, 1-2). Quentin Costa, encore lui, prend le dessus sur la défense et entre dans la surface, puis centre pour Arthur ! C’est un défenseur qui ne peut que pousser le ballon au fond des filets (30’, 1-3). La minute suivante, Paul trouve Arthur qui voit son tir passer de peu à côté. ArthuCe dernier prend ensuite la défense de vitesse et trouve Quentin Costa qui marque dans le but vide (40’, 1-4). A la reprise, les joueurs de Mouchard-Arc montrent la même détermination et sont plus combatifs. Sur le terrain, il n’y a plus qu’une équipe. Anthony, sur un joli geste technique, élimine la défense, et de sang froid fixe le gardien pour placer le ballon hors de sa portée (58’, 1-5). Paul continue son travail de catalyseur et Quentin Costa est toujours aussi actif au milieu. Les occasions s’enchaînent mais ne se concrétisent pas. Yann prend régulièrement le dessus sur son côté. Sur un joli service de Paul, Vincent trompe le gardien venu à sa rencontre (80’, 1-6). 5 minutes plus tard, ce même Vincent trouve à nouveau le chemin des filets sur une action de Yann (85’, 1-7). La minute suivante Florian se voit refuser un but ! L’arbitre, pourtant excellent, n’a pas vu le ballon franchir la ligne ; Ce n’est que partie remise. A la 88’, sur une nouvelle passe de Paul, Florian, des 30 mètres, lobe le gardien venu à sa rencontre (88’, 1-8). Pour finir, Yann se voit récompenser de son travail et vient clore le score sur une frappe molle dont le gardien ne se saisit pas. (89’, 1-9). Tous les joueurs sont à féliciter pour ce match sérieux et appliqué mais une autre échéance reste à venir avec la venu d’Arbois, le leader du groupe.

Après une interruption de trois semaines, les U13 du FCMA retrouvaient la compétition ce samedi, à domicile face à Moissey. Apres une semaine d’entrainement pas très convaincante, la rencontre du jour s’annonçait délicate. Et malheureusement le match commene comme prévu… par l’ouverture du score des visiteurs. Heureusement, sur leur première occasion, les verts se rattrapent, et égalisent. Malgré tout c’est Moissey qui se montre le plus dangereux et le plus conquérant, et donc c’est logiquement, que lesz visiteurs doublent la mise au quart d’heure de jeu, sur un étrange pénalty. Accusant le coup, les verts encaissent un troisième but. Pourtant, sur une belle action individuelle, Rémy parvient à réduire l’écart juste avant le coup de sifflet indiquant la pause. La seconde partie du match était de meilleur qualité. Présent au marquage, présent à la chute du ballon, et beaucoup plus mobiles, les verts égalisent une seconde fois, grâce à Théo… (3-3). Ne se relâchant pas, les verts prennent pour la première fois l’avantage par l’intermédiaire de John. Toujours appliqués, nos jeunes joueurs s’offrent même un cinquième but. 5 à 3. A partir de ce moment la, tout va basculer. La fatigue, la chaleur, la semaine sans entrainement, pas prévu, pendant les vacances, et des joueurs peut être un peu trop sûrs d’eux, Moissey en profite et revient très normalement à 5 à 4. A l’ultime seconde, les visiteurs bénéficient d’un tout dernier corner, qui voit un joli cafouillage devant le but, un renvoi défensif complètement loupé et un adversaire qui trouve le chemin du but, pour un match nul 5 à 5. Les buteurs : Rémy : 2 ; John : 2 ; Théo : 1. Un après-midi compliqué, qui se solde par un match nul tout à fait logique. La faute à une qualité de jeu très souvent irrégulière. Capable du meilleur (4 but en vingt minutes), mais aussi du pire (absence totale dans le jeu et en défense pendant une longue période), il faut absolument apprendre à se concentrer sur les 60 minutes que durent le match !